Guide d’achat

Les elliptiques permettent un entraînement intense sans les secousses et les chocs ressentis lors de la course. Ils offrent la douceur du vélo, mais avec l’avantages de la participation des bras. Rien ne peut élever votre rythme cardiaque si bien avec si peu de gêne. Même si vous connaissez ID-100103178d’autres méthodes de cardio, vous pourriez être surpris de la montée de votre fréquence cardiaque sur un vélo elliptique malgré ce qui semble être si peu d’effort.

L’astuce est l’implication totale du corps et de la résistance. Les poignées mobiles vous engagent à travailler tout en permettant la répartition du poids du corps sur tous les principaux groupes musculaires. Ceci évite le prise en charge par une partie de votre corps en particulier et votre cœur travaille pour desservir toute cette activité musculaire.

Beaucoup de personnes ne voient alors que des avantages à posséder un vélo elliptique, mais ne sont pas au courant des éléments à prendre en compte pour prendre une décision éclairée lors de l’achat. En effet il existe tellement de modèles différents qu’on ne sait plus où donner de la tête.

En prenant en compte les points principaux, vous pourrez être rassurés : vous achèterez ce dont vous avez besoin au bon prix. Et oh, on veux faire du sport mais pas se ruiner non plus…

Alors quelles sont les questions à vous poser avant d’acheter ? Suivez le guide Elliptiforme !

Guide d’achat

Le prix

Le prix des vélos elliptiques est très variable, ils peuvent coûter entre 50 euros (d’occasion) et plus de 1000 euros (pour le très haut de gamme). Bon alors comme je me doute bien que vous n’allez pas acheter un vélo à plus de 1000 euros, on va se concentrer sur la gamme de 150 à 600 euros maximum.
Parmi ces gammes vous allez retrouver les marques telles que David Douillet et le modèle EZ 903E, les marques connues comme Kettler (Kettler Axos Cross P par exemple) ou Hammer (Crosstech XTR) ou des moins connu comme le Asviva Cross Trainer 2 en 1.

[Consultez notre comparatif de vélos elliptiques]

Programmes

La plupart des vélos elliptiques présente une console électronique. Cette console va vous permettre de choisir parmi un éventail de programmes. Le nombre de programmes est variable. Si vous êtes un sportif modéré, une quinzaine de programmes devrait suffire.

Bruit

Cet aspect du vélo est très subjectif et malheureusement vous ne saurez pas ce qu’il en est avant d’avoir essayé le vélo. En effet les avis restent très variables d’un elliptique à l’autre.

Les dimensions

Les vélos elliptiques restent des machines volumineuses qui nécessitent de l’espace. D’une machine à l’autre l’espace à prévoir peut varier.
Assurez-vous bien de mesurer l’espace dans lequel vous prévoyez de mettre le vélo elliptique. Mesurer la hauteur ainsi que la longueur et la largeur de cet espace. Gardez bien en mémoire ces informations plus qu’utiles lorsque vous commencerez à regarder les modèles. Il ne s’agirait pas de mettre 200/300 euros dans une machine dont vous ne pourrez pas vous servir…

Hauteur et poids de l’utilisateurID-100114144

Prenez en considération vos taille et poids. En effet les machines elliptiques présentent une limitation au niveau du poids : souvent une centaine de kilogrammes. Et ne soyez pas égoïste, pensez à ceux de vote entourage qui pourraient aussi s’en servir ! En ce qui concerne la taille, certains modèles présentent des poignées et des pédales réglables ce qui vous facilitera grandement la vie.

Type de mouvement

Il en existe deux grands types : mouvement avant ou mouvement arrière (la roue d’inertie va se trouver plutôt à l’arrière en génral).
La roue d’inertie à l’avant va vous offrir un mouvement plus ample    qui va ressembler surtout au mouvement du ski de fond.
La roue d’inertie à l’arrière va vous offrir un mouvement plus petit, vous aurez l’impression de courir ou de faire de la marche rapide.

Type de poignées

Certains modèles offrent des poignées fixes et amovibles, d’autres uniquement les poignée fixes. Le poignées fixes présentent généralement des capteurs cardiaques. Le d’avoir deux types de poignées différentes va vous permettre de travaillez des groupes de muscles différents.

Inclinaison

Sur certains modèles vous pourrez jouer avec l’inclinaison. C’est au niveau des pédaliers où l’amplitude va être augmentée, ce qui va favoriser un plus grand travail au niveau des fessiers et des quadriceps, ou la hauteur des pédales qui favorise également un plus grand travail des fessiers et des quadriceps. L’inclinaison réglable n’est pas forcément nécessaire mais être capable de la régler peut ajouter de l’intensité dans vos séances d’entraînement. Ce type de fonctionnalité fait en général exploser le prix…

Type de résistance

La résistance est soit manuellement (avec un bouton que l’on tourne dans un sens ou dans l’autre), soit sur la console électroniquement.

Voilà ce sont les plus grandes différences à analyser lors de l’achat d’un vélo elliptique.
Mais le plus important pour vous c’est de vous sentir à l’aise et confortablement installé sur votre elliptique.    Quand vous l’utilisez vous devez avoir un mouvement fluide car vous allez passer, 20 30 40 minutes dessus.

Guide d’utilisation

L’emplacement

Vous devez disposer votre elliptique dans un endroit aéré sans objets qui viennent obstruer votre mouvement.

La tenue

Enfilez des vêtements confortables et des chaussures adéquates pour faire votre sport (on évite les tongs…). Pensez aussi à prévoir une bouteille d’eau voir une petite serviette (si vous comptez transpirer bien sûr 😉 )

Monter sur le vélo

Ne montez pas n’importe comment sur votre vélo ! C’est comme quand on monte à cheval, il faut bien s’y prendre pour maîtriser la bête. Prenez une ou deux poignées fixes, puis vous croisez la jambe la plus à l’extérieur devant l’autre, et vous la posez sur la pédales la plus proche. Vous posez ensuite l’autre pied sur la deuxième pédale. C’est une façon sécurisée de monter et d’aborder votre vélo elliptique.

La posture

Ensuite, il est important d’avoir une bonne posture sur l’elliptique. C’est ce qui va déterminer si votre entraînement sera efficace ou non. la posture est aussi importante au niveau sécuritaire ! La tête doit être dans le prolongement de la colonne vertébrale. Les épaules doivent être relâchées. Évitez comme beaucoup de personnes de relever les épaules. Détendez-vous… Les bras vont travailler ainsi que les muscles des épaules, alors relâchez bien tout ça. Gardez votre dos droit. Ne vous penchez pas vers l’avant car c’est là que vous risquez de vous faire mal au bas du dos. pour garder votre dos droit, il faut que vous engagiez vos abdominaux : ils doivent être fermes. Les genoux doivent rester souples, fluides sans jamais être en extension.

Alors on résume : posture droite, épaules et genoux détendus.

Se connaître et connaître sa machine

Pour avoir un entraînement efficace, il faut vous connaître vous-même et connaître vos limites ainsi que votre appareil: commencez par un entraînement de 20/30 minutes et étudiez la console. En général elle vous affichera les éléments suivants : temps, distance, calories brûlées, fréquence cardiaque si vous mettez vos mains sur les capteurs cardiaques, la vitesse… Essayez d’être à l’aise avec ces paramètres pour les repérer rapidement lorsque vous utilisez votre elliptique.

Echauffement

ID-100177868Testez les résistances et les vitesses de votre vélo elliptique pour savoir laquelle vous correspond le mieux. Il faut qu’au niveau musculaire vous ressentiez que votre résistance n’est trop facile ni trop difficile. [Voir quels sont les muscles travaillés avec le vélo elliptique]

Vous allez aussi vous échauffer et surveiller votre fréquence cardiaque. À la fin de votre échauffement, votre cœur doit battre à la moitié de votre fréquence maximale. Oui mais vous me direz, « je ne connais pas ma fréquence cardiaque maximale ». Désolée de vous le dire mais là ce sont les maths qui vont nous sauver. Je vous donne la formule : 220 – votre âge = fréquence cardiaque maximale. Vous divisez votre résultat par deux pour obtenir le nombre de pulsations recommandées à la fin de votre échauffement…

Allez pour ceux qui sont perdus, je vais donner un petit exemple dans le cas d’un personne de 20 ans : 220 – 20 = 200, 200 / 2 = 100. À la fin de l’échauffement une personne de 20 ans doit avoir une fréquence cardiaque d’environ 100 pulsations (c’est une approximations à plus ou moins 10 pulsations). Si votre cœur va trop vite dès le départ, diminuez la résistance ou la vitesse sinon vous ne pourrez pas finir votre entraînement.

Au niveau de la respiration pendant l’échauffement, pour vous donner une idée, vous devriez être capable de discuter. Si ce n’est pas le cas encore une fois, diminuez la résistance ou la vitesse.

On résume pour l’échauffement : une résistance et une vitesse ni trop facile ni trop difficile, un cœur qui bat à la moitié de la fréquence cardiaque maximale, une respiration contrôlée.

Si vous respectez ces principes votre entraînement n’en sera que beaucoup plus agréable et plus cool.
Aller on y va : on transpire on a chaud et on aime ça ! (C’est pour votre bien…)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, moyenne: 3,40 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *